Brésil, voyage au pays de Bolsonaro

2021-02-07T23:00:00Z

C’est véritablement un voyage, un périple même, auquel nous convie la journaliste Virginie Jacoberger-Lavoué, dans ce pays que les français adorent, le Brésil.

en savoir plus sur l'auteure

Journaliste, Virginie Jacoberger-Lavoué a commencé sa carrière par le reportage de guerre en Afghanistan. Rédactrice en chef (Art de vivre) chez Valeurs Actuelles*,* elle couvre l’actualité politique du Brésil depuis dix ans. Elle a signé en 2016 Ils sont fous, ces Brésiliens !

Une plongée profonde dans un bien étrange Brésil, que même certains de ses habitants ne reconnaissent plus et dans lequel ils ne se reconnaissent plus depuis la prise de fonction du Président Jair Bolsonaro en janvier 2019 suite à son élection en 2018. La pays du soleil et des plages a bien des parts d’ombres.

Le « Trump tropical » comme on le surnomme aurait-il donc plongé son pays dans une fuite en avant vers l’extrême droite comme le disent ses détracteurs ? Ou l’aurait-il plutôt poussé (sans ménagement) sur sa pente naturelle ? Car l’extrême droite au Brésil, c’est de l’histoire ancienne, comme si ce grand pays au lourd passé ne pouvait se maintenir que sur les épaules d’un homme fort et peu scrupuleux.

On ne peut nier l’extrême virage à droite que ce Président et ses adeptes veulent faire prendre au Brésil. Mais le premier de cordée a un bien lourd passif à trainer et on peut parier que cela ne lui permettra pas de rester aux sommets. Pari risqué tout de même, autant Trump n’avait guère de chance d’être réélu, autant Bolsonaro pourrait profiter du vide intersidéral en face de lui, et nous savons tous que la Nature a horreur du vide. Les candidats pour remettre ce pays sur pied ne se bousculent pas au portillon et on les comprends tant la tâche est herculéenne ! La corruption semble un fait établi dans la société brésilienne, à gauche comme à droite, qui oserait encore affirmer qu’il va lutter contre la corruption? Et l’ouvrage relate les errements de la gauche aussi bien que sa corruption avérée. Accordons un point positif à Jair Bolsonaro, il ne manque pas de courage, mais comme le disait Euripide, « le courage n’est rien sans la réflexion ».

La chute de son « ami », de son alter ego plutôt, Trump, lui a indéniablement porté un coup. On sait tout des frasques de Trump, mais Bolsonaro, c’est un autre niveau, Trump s’est d’ailleurs prudemment tenu à l’écart de son « ami » tropical encombrant, c’est tout dire…

Comment un personnage aussi peu ragoutant, misogyne, raciste, homophobe, d’une vulgarité extrême, a pu être élu? Car il l’a été, et plutôt confortablement. C’est ce que vous découvrirez dans ce livre passionnant qui retrace les années Bolsonaro avec moult détails et anecdotes significatives peu connues.

Vous comprendrez beaucoup mieux l’homme. Sa famille, son milieu, comme toujours sont les clés. Après avoir compris l’homme, comprendrez vous toujours l’homme politique, l’excuserez vous même d’avoir si souvent fait honte aux brésiliens? A vous de juger.

image

Voir l’interview de l’auteure sur Sud Radio:

Voir aussi: