Bolsonaro, le chemin difficile vers 2022 (3)

2021-01-13T23:00:00Z

Voici un extrait de la troisième partie de l’article de Jean-Yves Carfantan:

En 2021, la pauvreté et les inégalités vont s’aggraver. La prévision ne procède pas d’un goût pervers pour les scénarios les plus sombres. Tous les spécialistes brésiliens de questions sociales sont unanimes. La crise sanitaire a accéléré une tendance déjà observée depuis la récession des années 2015-2016 : la dégradation des conditions de vie des classes moyennes qui représentent 51% de la population du pays. Pendant la première phase de l’épidémie (entre mars et août 2020), la situation des classes défa-vorisées s’est plutôt améliorée. Pour les pauvres, le dispositif mis en place par les autorités fédérales en 2020 afin de réduire l’impact de la crise sanitaire en matière d’emplois et de revenus a été très efficace. L’aide d’urgence mensuelle versée aux brésiliens les plus modestes entre avril et décembre n’a pas seulement permis de stop-per l’aggravation de la pauvreté et des inégalités. Elle a induit une inversion de ces deux dynamiques. La suppression de cette allocation depuis janvier 2021 et une forte dété-rioration du marché de l’emploi vont entraîner une dégradation marquée des conditions de vie de millions de Brésiliens. Ces évolutions ont lieu dans un contexte marqué par une inflation élevée, pour les biens et services de première nécessité, notamment les pro-duits alimentaires.

Lire la suite