Virus au Brésil: le chaos sanitaire en Amazonie suscite l'indignation

2021-01-15T23:00:00Z

Le manque d’oxygène dans les hôpitaux de Manaus, en Amazonie, confrontés à une forte poussée épidémique, a provoqué vendredi des concerts de casseroles dans les grandes villes du Brésil en protestation contre le président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

« Bolsonaro, dégage ! », criaient avec colère de nombreux Brésiliens depuis leurs fenêtres dans différents quartiers de Rio de Janeiro, Sao Paulo ou Brasilia, qui n’ont pas manifesté de cette manière depuis le milieu de l’année dernière, alors que le pays traversait le pire de la première vague.

L’Etat d’Amazonas (nord), qui a connu en avril et mai derniers des enterrements collectifs et l’effondrement de son système de santé, vit depuis quelques semaines une nouvelle reprise épidémique, qui a saturé les hôpitaux et épuisé les réserves d’oxygène.

Le chaos en Amazonie a ravivé les critiques à l’encontre de M. Bolsonaro et de sa gestion de l’épidémie, qui a déjà fait plus de 208.000 morts au Brésil, un chiffre que seuls les Etats-Unis ont dépassé.

source:

1 J'aime

2021-01-15T23:00:00Z

Face à la situation d’urgence de santé publique due au coronavirus (Covid-19) et à l’approvisionnement en oxygène des hôpitaux dans tout le pays, notamment en Amazonie, l’Agence nationale des transports terrestres (ANTT) a publié ce samedi (16/1), la résolution n° 5.922/2021. La norme assouplit les obligations réglementaires liées au transport national et international de charges d’oxygène destinées à l’usage hospitalier, liquide comprimé ou réfrigéré, vers l’État d’Amazonas.

Cette discussion a été automatiquement fermée une minute après le dernier message. Aucune réponse n’est permise dorénavant.