TAP Portugal refuse de rembourser les vols annulés

2020-04-26T00:00:00Z
La compagnie aérienne TAP portugal ne propose pas de remboursement des vols annulés, en violation de la réglementation européenne.

Voici ce que propose TAP Portugal, deux solutions:

  • Le rééchelonnement est encore plus facile et nous avons même étendu l’éligibilité. Ainsi, si votre premier vol était jusqu’au 30 septembre 2020, et à condition que le billet soit émis jusqu’au 15 mai, vous pouvez faire un changement gratuit et bénéficier d’une réduction supplémentaire de 25EUR/USD ou 100EUR/USD à utiliser sur la différence de tarif.

  • Il existe également la possibilité d’opter pour un remboursement par le biais d’un bon d’échange, pour lequel nous offrons un supplément de 20 % par rapport au montant du bon d’échange et nous avons également étendu la validité à 2 ans, ceci est valable pour les voyages dont le premier vol est effectué jusqu’au 30 juin 2020.

UFC Que Choisir met en demeure les compagnies qui ne respectent pas la loi.

1 J'aime

On voit aussi beaucoup d’agences / guides ici, qui refusent tout simplement de rembourser, en prônant le fameux dicton ’ n’annulez pas mais reportez à plus tard ', ce qui peut plus au moins se comprendre au niveau financier de l’agence MAIS comme pour beaucoup de gens ça sera l’annulation définitive et ceux la devraient avoir droit au remboursement, sans discussion.

Ce qu’oublient ces agences / guides qui refusent de rembourser c’est qu’ils sont déjà en train de se brûler sur les forums…

Moi pour ma part j’ai déjà remboursé toutes les réservations, ça fait mal mais je vois ça comme un investissement à long terme ET j’ai la conscience tranquille !

D’ailleurs je ne manquerai pas de laisser un message ici aussi une fois que les autorités locales et fédérales auront donné le feu vert pour que les touristes peuvent entrer à nouveau au Brésil :wink:

Le bonjour tropical de Salvador da Bahia

Ivan Bahia Guide

1 J'aime

2020-05-01T00:00:00Z

Douze pays européens, dont la France, ont demandé mercredi à la Commission européenne de suspendre l’obligation faite aux compagnies aériennes de rembourser les passagers dont les voyages ont été annulés à cause du coronavirus, pour soutenir un secteur dévasté par la crise.

Ces pays (Belgique, Bulgarie, Chypre, République tchèque, Grèce, France, Irlande, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Pologne et Portugal) demandent que ces compagnies puissent imposer des avoirs à la place, dans une déclaration conjointe publiée à l’occasion d’une réunion par vidéoconférence des ministres européens des Transports.