L'usine de dessalement d'eau de mer plage du Futuro au cœur d'une polémique

L’article rapporte que le Comité de gestion de l’Internet au Brésil (CGI.br) a publié une note publique pour alerter sur le danger que représente la construction d’une usine de dessalement sur la plage du Futuro, à Fortaleza, dans l’État du Ceará. En effet, ce site abrite le plus grand hub de câbles sous-marins en fibres optiques du Brésil, qui assure une partie importante du trafic Internet du pays et de la région. Le CGI.br soutient la position de l’Agence nationale des télécommunications (Anatel) et des entreprises du secteur, qui demandent la révision du lieu choisi pour l’usine, en raison des risques d’interférence et de dommage aux infrastructures critiques de télécommunication et d’Internet. Le CGI.br appelle les autorités locales à réaliser de nouvelles études avec les garanties nécessaires pour éliminer les possibilités de risques, voire à envisager l’installation de l’usine dans un autre endroit. L’usine de dessalement est une initiative de la Compagnie des eaux et des égouts du Ceará (Cagece), liée au gouvernement de l’État, et sera réalisée par un partenariat public-privé avec le consortium SPE Águas de Fortaleza, qui a remporté un appel d’offres avec un investissement prévu de 3,2 milliards de reais sur les 30 prochaines années.

Source :