Le gouvernement de l'Amazonas autorise la réouverture des commerces avec des conditions

Après les protestations des hommes d’affaires et des commerçants contre les mesures décrétées pour contrôler les nouveaux cas de Covid-19, le gouverneur d’Amazonas, Wilson Lima, a révoqué la décision qui interdisait les activités non essentielles et a permis la réouverture du commerce dans l’État. À partir de ce lundi (28), les établissements commerciaux pourront fonctionner dans des conditions spécifiques.

Les manifestations contre le décret de l’Etat qui interdit l’ouverture du commerce non essentiel pendant 15 jours ont eu lieu samedi dernier (26), dans le centre de Manaus, sur l’allégation des commerçants qui affirment qu’ils se préparent toute l’année au moment où les revenus du marché local bougent le plus. L’amende appliquée à l’ouverture indue de magasins était de 50 000 R$.

Le décret est entré en vigueur le même jour que les manifestations, mais en raison de pressions, Wilson Lima a rencontré pendant quatre heures des représentants et des députés du commerce à la CICC (Centre de commandement et de contrôle intégré) ; ce qui a fait reculer le chef de l’exécutif de l’État sur cette décision.

Le gouverneur a souligné au portail G1 que les hommes et femmes d’affaires devraient également aider à faire respecter les mesures de sécurité contre le Covid, en plus de fournir des structures pour collecter le matériel qui est saisi lors des événements et des parties clandestines.