Le crime organisé colonise l'Amazonie

Le Président de la Cour Suprême du Brésil, Luís Roberto Barroso, a déclaré lors du forum de Davos que la souveraineté des États de la région amazonienne est menacée par le crime organisé. Selon lui, si les États ne parviennent pas à vaincre le crime organisé, ils risquent de perdre leur contrôle sur l’Amazonie.

En effet, l’Amazonie est soumise à l’emprise croissante d’organisations criminelles qui organisent une économie semi-clandestine prospère basée sur le trafic de cocaïne, l’orpaillage illégal, le braconnage et le commerce illégal du bois. Ces activités illégales sont largement responsables de la déforestation et constituent une menace pour la biodiversité de la région.

De plus, le territoire amazonien souffre de carences en infrastructures de base et de services publics en raison des difficultés d’accès et de la négligence des pouvoirs publics. Cela a créé un environnement propice à la pauvreté, à la violence et à la marginalisation, où les activités économiques informelles et souvent illégales tendent à devenir des moyens de subsistance.

Selon une enquête, en 2023, des factions criminelles exerçaient une influence sur les structures de pouvoir locales et les habitants de 178 communes de l’Amazonie brésilienne. Cela signifie que la majorité des Brésiliens vivant en Amazonie vivent sous le pouvoir de réseaux criminels ou risquent de se trouver dans cette situation.

Parmi les organisations criminelles les plus puissantes du Brésil, on compte le Primeiro Commando da Capital (PCC), le Comando Vermelho (CV) et la Família do Norte. Ces organisations, qui ont vu le jour après la dictature brésilienne, sont devenues des structures de protection des individus incarcérés et contrôlent aujourd’hui l’Amazonie.

L’Amazonie est de plus en plus aux mains d’un État parallèle contrôlé par des organisations criminelles. Sa préservation est donc un enjeu majeur qui nécessite de lutter contre le crime organisé.

source:
https://www.istoebresil.org/post/le-crime-organisé-colonise-l-amazonie

suite:
https://www.istoebresil.org/post/le-crime-organisé-colonise-l-amazonie-2