Le Brésil enregistre plus de 414 000 nouveaux emplois en novembre

Le mois de novembre a enregistré un solde positif de 414 556 nouveaux emplois avec des portefeuilles signés. C’est le cinquième mois consécutif avec un bilan positif de l’emploi et le meilleur de l’année jusqu’à présent. Les données proviennent du Registre général des salariés et des chômeurs (en cage), publié mercredi (23) par le ministère du travail.

C’est également le meilleur résultat pour tous les mois depuis le début de la série historique de Caged, dépassant le précédent record enregistré en octobre dernier.

Selon le ministère, les chiffres confirment la reprise de la croissance économique dans le pays avec la reprise progressive de l’emploi formel. Ils enregistrent également les embauches temporaires typiques de cette période de l’année.

Le solde positif enregistré en novembre est le résultat de 1 532 189 admissions et 1 117 633 licenciements. Cette bonne performance a été stimulée par le secteur des services, avec 179 261 nouveaux postes vacants, et par le commerce, avec 179 077. Dans l’industrie, le solde était positif dans 51 457 cas et dans la construction civile, dans 20 724 cas.

Vera Moraes était l’une des femmes brésiliennes qui ont obtenu des emplois dans le secteur du commerce. Après avoir passé six mois au chômage, elle a commencé à chercher un emploi dans le district fédéral. « Je suis retourné chercher un emploi et en un mois, j’ai été sélectionné. Je travaille depuis deux mois et maintenant j’ai de nombreux projets, je veux rester ici longtemps », a-t-elle déclaré.

L’emploi en 2020

Pour l’année en cours, le solde est de 227 025 nouveaux emplois formels. C’est la première fois depuis l’arrivée de Covid-19 que le solde cumulé de l’année est positif.
Création d’emplois dans les cinq régions

En novembre, les cinq régions du pays présentaient un solde positif. Le Sud a connu la plus forte hausse, 1,28%, en matière de création d’emplois avec un portefeuille signé, suivi du Nord-Est, en hausse de 1,14%. Dans le sud-est, le maximum était de 1,08 %, dans le nord de 0,88 % et dans le Midwest de 0,59 %.

Travail intermittent

En novembre, le mode de travail intermittent a enregistré 20 429 admissions et 9 340 licenciements, générant un solde positif de 11 089 emplois, impliquant 6 827 établissements contractants. Au total, 222 employés ont signé plus d’un contrat en tant que travailleurs intermittents.

Le travail intermittent est resté positif depuis le début du Covid-19, à l’exception du mois d’avril. De janvier à novembre, elle a généré un solde positif de 64 327 emplois.

Emplois préservés

Le Programme d’urgence de préservation des revenus et de l’emploi a permis la conclusion de 20 061 982 accords entre 9 836 704 employés et 1 464 575 employeurs au Brésil. À ce jour, le programme a déboursé 31,3 milliards de R$.

Ce programme a été créé en avril pour préserver les emplois et les revenus menacés par l’impact du nouveau coronavirus sur l’économie. Pour ce faire, elle autorise les entreprises, lorsqu’il existe un accord entre l’employeur et le salarié, à réduire proportionnellement la journée de travail et le salaire ou à suspendre temporairement le contrat de travail.