La victoire ou la mort version Bolsonaro

Rien de tel qu’une bonne dramatisation pour préparer les prochaines élections.

Le président brésilien a révélé samedi ce qu’il voit pour lui-même dans sa boule de cristal. Lors d’une rencontre avec des évangéliques au cours d’une visite à Goiania, dans le centre du Brésil, Jair Bolsonaro a ainsi déclaré qu’il avait trois alternatives pour son avenir proche : « Être emprisonné, mort ou victorieux ».

« Vous pouvez être sûr que la première alternative n’existe pas. Je fais ce qu’il faut et je ne dois rien à personne », a déclaré le président, qui cherche à être réélu en 2022, selon des déclarations reproduites par la presse locale. Dans un contexte de tensions avec le pouvoir judiciaire, Jair Bolsonaro s’en est en outre pris une nouvelle fois au Tribunal suprême fédéral (STF) et au Tribunal supérieur électoral (TSE), et a prévenu : « Aucun homme ici sur terre ne va m’intimider ».