La musique du film Orfeu Negro, Manhã de Carnaval

Musique de “Orfeu Negro”, une production cinématographique brésilienne, française, portugaise, de 1959.

Les chansons du film (parmi lesquelles figurent notamment A felicidade et Manhã de Carnaval ), devenues des standards de la bossa nova et du jazz, ont été généralement composées par Antônio Carlos Jobim, Vinícius de Moraes et Luiz Bonfá. La direction musicale a été confiée par Marcel Camus à Antônio Carlos Jobim, et la réalisation de la bande son donne lieu à de nombreux échanges entre Camus, Jobim et Moraes. Camus n’hésite pas à demander des modifications de paroles ou de lignes mélodiques. Il fait également jouer la concurrence. Les enregistrements, entre les mois d’août et de novembre 1958, réunissent de nombreux artistes, dont Antônio Carlos Jobim et Luiz Bonfá déjà cités, mais aussi Roberto Menescal pour les airs de bossa nova, et Agostinho dos Santos et Elizeth Cardoso pour les airs de samba plus traditionnels. Il se fait aider de Cartola pour bénéficier des meilleures écoles de samba de l’époque pour les marches carnavalesques. Et les chants traditionnels afro-brésiliens qui accompagnent la descente aux enfers d’Orfeo sont enregistrées in situ dans un lieu de culte de la macumba. L’ensemble, onze heures de musique, est synchronisé au printemps 1959 par Jobim3. Une sélection est opérée par Marcel Camus, écartant par exemple une version d’ A Felicidade , interprétée par João Gilberto, sonnant à son goût trop blanche 7. Les musiques et chansons retenues sont envoyées à Paris où le guitariste Henri Crolla enregistre les ultimes raccords3.

Pour la version française, les acteurs doublant les personnages doublent également les chansons, notamment le chanteur John William (non crédité) qui interprète le rôle-titre d’Orphée dans la version française.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Orfeu Negro de Wikipédia en français (auteurs)