Gilles Lapouge est mort, le dictionnaire amoureux du Brésil est orphelin

2020-08-15T00:00:00Z

Jeune journaliste au chômage en France, Gilles Lapouge est embauché comme journaliste économique au grand quotidien pauliste, l’Estado de São Paulo, à São Paulo donc, en 1951. Découverte choc du Brésil, où il circule intensément durant trois ans. À son retour en France, il poursuit une brillante carrière de journaliste littéraire dans différents journaux de renom et participe activement à la création de l’émission « Apostrophes » avec son grand ami Bernard Pivot. Mais réalisant qu’il n’y a pas de place pour eux deux, il s’en éloigne et décide d’un long voyage solitaire au Brésil : « J’ai choisi le Brésil innomé, le Brésil des confins et de l’exil, ces vastes régions éperdues du Nordeste et de l’Amazonie qui vacillent aux marges de nos rêveries ». Car Gilles Lapouge a ses prédilections brésiliennes.

Voir l’article complet

1 J'aime