COVID-19 : Aide de la France aux Etats d’Amazonas et d’Amapa

2020-07-06T00:00:00Z

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Ambassade de France aide le Brésil dans la lutte contre la pandémie : 3,2 millions d’euros ont été donnés pour soutenir les populations dans les Etats d’Amazonas et d’Amapá contre le COVID-19.

Parmi les projets financés par l’Ambassade de France au Brésil figurent l’achat d’équipements pour les hôpitaux de Manaus et de Macapá, le transport de patients dans un état critique depuis des zones isolées jusqu’aux centres de santé, ainsi que la distribution de médicaments et d’aide alimentaire aux populations les plus vulnérables.

Les partenariats ont été signés avec des instituts, des associations et la mairie de Manaus.

1. Financement en réponse à l’appel de la ville de Manaus : montant total : 500 000 euros

- subvention de 250 000 euros au Fonds Municipal de Santé de Manaus pour aider à la mise en place d’un service de radiologie au sein de l’Unité de santé de base mobile de Manaus et participer à l’acquisition de de tests de dépistage de la COVID-19.
- subvention de 250 000 euros à la Fondation Manaus Solidaire pour la distribution de paniers alimentaires à destinations des populations les plus vulnérables.

2. Financement de la Fundação Amazonas Sustentável – FAS / Etat d’Amazonas : 1 000 000 euros

La FAS participe à une alliance regroupant peuples autochtones, populations traditionnelles et organisations partenaires de l’Etat d’Amazonas face au coronavirus et met en place plusieurs types d’actions depuis le début de la pandémie. Le projet est centré sur la diffusion de bonnes pratiques pour lutter contre la pandémie, la distribution de nourriture et kits d’hygiène aux populations vulnérables ainsi que d’équipement de protection individuelle pour le personnel de santé.
L’accès aux soins primaires pour les communautés autochtones sera une priorité au sein des établissements de santé les plus proches, mais aussi à travers la création d’un centre d’attention à distance dédié, ou encore le transport d’urgence, notamment fluvial, afin de garantir l’accès aux soins des patients en état critique.

3. Financement de l’IEPE - Institut de recherche et de formation autochtone / Etat d’Amapá : 825 000 euros

L’Institut travaille depuis mars en soutien aux communautés autochtones de l’Etat de l’Amapa, notamment dans la région d’Oiapoque, en appui à 57 communautés et 8 500 personnes, ainsi que dans les terres autochtones des Wajapi (1500 personnes), au centre de l’état de l’Amapá.
Les activités financées comprennent la distribution de paniers alimentaires et l’appui aux activités productives des communautés, la sensibilisation en langues amérindiennes aux gestes barrières pour lutter contre la propagation du coronavirus et le renforcement de l’accès aux soins pour les personnes atteintes par la COVID-19. En milieu urbain, à Macapa et à Oiapoque, l’IEPE fournira un appui logistique, des médicaments et des tests aux maisons de santé autochtone (CASAI).

4. Financement de la Croix Rouge Brésil : 850 000 euros

Dans les villes de Manaus, Macapa et Oiapoque, la Croix Rouge Brésil distribuera des équipements de protections individuelles, des médicaments de première nécessité pour le traitement des personnes touchées par la COVID-19 ainsi que des tests rapides auprès des établissements de santé publics. Elle fournira également de l’aide alimentaire aux populations.

5. Financement de l’Association DPAC (Développement, prévention, surveillance et coopération des frontières) à la frontière entre Oiapoque et la Guyane française : 22 760 euros

L’association DPAC assurera la distribution d’équipements de protection individuelle, la tenue d’actions de sensibilisation pour lutter contre la propagation de la maladie ainsi que le suivi de patients chroniques d’Oiapoque.

1 J'aime