C'est bon, le variant brésilien n'est plus brésilien

Covid : l’OMS renomme les variants pour limiter les stigmatisations

Face à ces appellations « stigmatisantes et discriminatoires (sic) », l’Organisation va donc simplifier les choses en leur donnant des noms de lettres grecques… L’idée est d’avoir des noms « faciles à prononcer et à retenir », mais aussi d’éviter des appellations « stigmatisantes et discriminatoires » faisant référence au lieu où les premiers cas de variant ont été détectés, a expliqué l’Organisation mondiale de la santé dans un communiqué.

Ainsi, le variant B.1.1.7, d’abord identifié au Royaume-Uni, a été baptisé Alpha. Le B.1.351, identifié pour la première fois en Afrique du Sud, devient Beta. Et le variant P. 1, détecté au Brésil, Gamma.

Pas sûr que les gens comprennent mieux « Gamma » que « Brésil », que les gens soient versés en lettres grecques, que « P.1 » aie été discriminatoire et que « Beta » ne soit mal interprété…

Un autre avatar du « wokisme » qui nous vient des Etats-Unis et n’est pas récent; de la même façon nous n’avons plus depuis quelques années de chômeurs mais des demandeurs d’emploi et plus de balayeurs, mais des techniciens de surface… Notre civilisation évolue dans le bon sens, c’est certain.