Brésil: nette hausse du taux directeur de la Banque centrale

La Banque centrale du Brésil (BCB) a relevé mercredi son taux directeur pour la première fois depuis 2015, de 0,75 point de pourcentage à 2,75%, dans l’espoir de freiner une inflation en nette reprise dans la première économie d’Amérique latine.

Au Brésil, contrairement à la plupart des grandes économies, les prix remontent alors que la pandémie flambe – avec une moyenne mobile sur sept jours qui a dépassé mercredi les 2.000 morts et un total de près de 285.000 décès en un an. La campagne nationale de vaccination est poussive et certaines villes ont dû de nouveau limiter sérieusement l’activité économique et commerciale comme les déplacements. En février, l’inflation s’est établie à 5,20% sur les 12 derniers mois, à son plus haut niveau depuis janvier 2017 au Brésil.

Ce chiffre est supérieur à l’objectif médian de la Banque centrale pour 2021 (3,75%) et se rapproche de son plafond (5,25%). Le marché prévoit pour sa part 4,6%, avec une inflation en hausse constante depuis 10 mois. La progression des prix au cours des 12 derniers mois a été essentiellement due à l’essence (+9%) mais surtout à l’alimentation (+15%), avec des flambées notamment du riz (+70%), ou des haricots (+52%), plats de base des Brésiliens.