Brésil : faute de doses, Rio suspend les vaccinations

Les vaccinations contre le coronavirus à Rio de Janeiro vont être interrompues mardi jusqu’à la semaine prochaine en raison du manque de doses, a annoncé lundi Eduardo Paes, maire de la deuxième ville la plus affectée du Brésil par la pandémie.

“On vient de m’apprendre que les nouvelles doses ne sont pas arrivées. Nous allons devoir interrompre notre campagne demain” mardi, a annoncé le nouveau maire sur Twitter. Le mairie avait déjà indiqué vendredi que les doses disponibles ne permettraient de vacciner que “jusqu’à samedi”. Eduardo Paes a ajouté que la campagne vaccinale reprendrait la semaine prochaine avec l’arrivée de doses de Coronavac, produit par le laboratoire chinois Sinovac avec l’Institut Butantan, basé à Sao Paulo.

Avec près de 18 000 décès causés par le virus, Rio est la deuxième ville la plus endeuillée du Brésil en chiffres absolus, après Sao Paulo, qui est deux fois plus peuplée. Elle est aussi la capitale d’État avec le pire taux de mortalité du pays, avec 268 morts de Covid-19 pour 100 000 habitants, contre 318/100 000 pour Manaus, capitale de l’Amazonas, qui vit depuis plusieurs semaines une situation d’urgence sanitaire aiguë.

Après un démarrage poussif, la campagne vaccinale a été interrompue la semaine dernière dans diverses villes du Brésil, deuxième pays le plus endeuillé au monde avec plus de 239 000 décès. Touché par une deuxième vague très virulente, le Brésil n’a autorisé à ce jour que deux vaccins, le CoronaVac et celui du groupe anglo-suédois AstraZeneca. Sur un total de 212 millions d’habitants, plus de 5 millions de Brésiliens ont déjà reçu au moins une dose.

source: AFP

2021-02-18T23:00:00Z

Faute de doses disponibles, plusieurs grandes villes, dont Rio de Janeiro, ont dû suspendre leur campagne de vaccination. La presse fait observer des “erreurs en cascade” et “l’absence de coordination” entre les différentes autorités.