Le cupuassou, ou Theobroma grandiflorum

Theobroma grandiflorum (cupuassou) est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Malvaceae, originaire d’Amazonie.

C’est un arbre proche du cacaoyer. Il est originaire du sud et du sud-est de l’Amazonie brésilienne, en particulier des régions du Pará et du Maranhao. Largement cultivé dans le nord du Brésil, les principales régions de productions sont le Pará, suivies de l’État d’Amazonas, du Rondônia et de l’Acre. Cette plante est également appréciée en Guyane où elle a été introduite par la communauté brésilienne.

image

C’est un arbre proche du cacaoyer. Il est originaire du sud et du sud-est de l’Amazonie brésilienne, en particulier des régions du Pará et du Maranhao. Largement cultivé dans le nord du Brésil, les principales régions de productions sont le Pará, suivies de l’État d’Amazonas, du Rondônia et de l’Acre. Cette plante est également appréciée en Guyane où elle a été introduite par la communauté brésilienne.

La pulpe blanche du cupuaçu est fréquemment utilisée pour la confection de desserts, jus, crèmes glacées, bonbons, confitures, gelées, liqueurs, etc. Fortement aromatisée et acidulée, elle exhale en effet un parfum et un gout unique, elle contient des glycosides de flavones sulfatés theograndins I et II, et d’autres flavonoïdes, dont les catéchines, la quercétine, le kaempférol et la scutellarine 2. Elle contient par ailleurs de la théacrine (acide 1,3,7,9-tétraméthylurique) à la place des xanthines (caféine, théobromine, et théophylline) que l’on trouve dans le cacao3.

Une boisson bolivienne à base de cupuaçu est exportée vers certains pays européens[réf. nécessaire].

Les fèves du cupuaçu sont utilisées dans certaines régions du Brésil (vallées Solimões, Madeira, et Tocantins d’Amazonie) pour la confection d’une variété de chocolat, appelée localement cupulate. On utilise alors la même méthode que pour son cousin le cacaoyer4. Le beurre de cupuaçu présente une forte teneur en acide linoléique ce qui abaisse son point de fusion.

On utilise le beurre de cupuaçu et sa pulpe en cosmétique5 et en médecine traditionnelle6. Les propriétés antioxydantes du cupuaçu en ont fait un ingrédient pour certains produits cosmétiques. Certaines études scientifiques auraient démontré des propriétés médicinales pour traiter les maladies du tractus gastro-intestinal[réf. nécessaire].

Le bois peut aussi être utilisé comme matériau de construction.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Theobroma grandiflorum de Wikipédia en français (auteurs)