L'éolien au Brésil, c'est pas que du vent

Le Brésil prévoit d’installer 2 GW par an d’ici 2020, afin de produire 10 % de son électricité grâce à l’éolien au début de la prochaine décennie, contre 3 % en 2013.

En conséquence, la part de l’éolien dans la production d’électricité brésilienne ne cesse d’augmenter, de façon exponentielle : elle n’a dépassé les 1% qu’en 2013 (avec 0,6 TWh), mais a déjà atteint les 6% en 2016 (avec 33 TWh), et devrait dépasser les 8% cette année, et atteindre les 10% en 2020. 85% de cette production est située dans le Nord-Est, et 15% dans le Sud.

Fin 2013, le pays comptait 3,5 GW installés ; les appels d’offres lancés ces dernières années ont permis aux fabricants européens de faire le plein de commandes : 1 400 MW de contrats pour l’espagnol Gamesa, 1 000 MW pour le danois Vestas, 2 285 MW pour Alstom ; depuis 2012, la législation brésilienne impose que la majorité des composants vendus dans le pays soient également fabriqués au Brésil ;les fabricants ont donc dû investir dans des capacités de production locale, afin de pouvoir continuer à prospérer sur ce marché.

Le parc d’Icaraizinho est un des principaux.

1 J'aime

Ce sujet a été automatiquement fermé après 7 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.