L’Agence française de Développement financera 900 millions de réais pour appuyer des projets de développement durable au Brésil

2020-08-18T00:00:00Z

Dans le cadre des engagements pris par le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères lors de son déplacement au Brésil en juillet 2019, l’Agence française de Développement (AFD) financera des prêts portant sur des projets dans les Etats du Minas Gerais, du Paraná, de Santa Catarina et de Rio Grande do sul, pour un montant total de 900 millions de réais.

La signature fin juillet par l’ambassade, l’AFD, le maire de Curitiba et l’Union d’un financement souverain à hauteur de 38 millions d’euros destiné à la capitale du Parana pour la réhabilitation du quartier de Caximba -réhabilitation qui s’accompagne d’investissements visant à renforcer la résilience climatique du quartier- traduit la volonté des autorités françaises de soutenir une « transition écologique et solidaire » au Brésil. Il est estimé qu’environ 10 400 personnes, habitants du quartier et des communes adjacentes, bénéficieront directement du projet.

Un second prêt a été signé par l’AFD avec la Banque de développement du Minas Gerais le 10 août pour un montant de 70 millions d’euros destinés à soutenir les projets s’inscrivant dans la stratégie de la banque en matière d’objectifs de développement durable (ODD). Dans un premier temps, les ressources mobilisées permettront aussi d’apporter une réponse aux effets socio-économiques de la crise sanitaire dans la région renforçant ainsi l’impact des mesures anticycliques mises en place par la BDMG.

Un troisième prêt a été conclu le 11 août entre l’AFD et la Banque régionale de développement de l’extrême sud (BRDE) à hauteur de 70 millions d’euros, qui consolide le partenariat entre les deux institutions en matière d’objectifs de développement durable. Ce sera la deuxième ligne de crédit financée par l’AFD destinée à appuyer la BRDE dans le financement de projets à fort impact social et environnemental dans la région sud du Brésil. Parmi les résultats du premier prêt de 50 millions d’euros signé entre les deux instituions en 2018 figure le financement de 29 projets à co-bénéfice climat qui permettent de transformer 1,5 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an.

Ces deux banques sont en effet engagées depuis plusieurs années dans des stratégies alignées sur les ODD et l’Accord de Paris. Les gouverneurs des Etats concernés ont participé aux cérémonies virtuelles et ont rendu un hommage appuyé à la coopération française et à l’AFD.

L’AFD avait déjà signé au mois de mai dernier un Accord de Coopération portant sur un financement d’assistance technique de 200 000 euros avec la Compagnie publique d’eau et d’assainissement de l’Etat du Maranhão (CAEMA). Dans les semaines à venir, un nouveau prêt devrait également être signé avec la Banque de développement de l’Etat du Santa Catarina.

Parmi les résultats du premier prêt de 50 millions d’euros signé entre les deux instituions en 2018 figure le financement de 29 projets à co-bénéfice climat qui permettent de transformer 1,5 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an.

source

Ce sujet a été automatiquement fermé après 30 jours. Aucune réponse n’est permise dorénavant.